Le yoga prénatal pour gagner en tonus

Contrairement aux idées reçues, il ne faut pas cesser toutes activités pour éviter de se fatiguer lors de la grossesse, sauf complications, bien sûr. "N'oublions pas que pour traverser ce grand bouleversement, la femme enceinte a besoin de plus d'énergie que d'habitude"  Une pratique régulière du yoga, va permettre à la fois de tonifier son corps, ses muscles et d'augmenter ce qu'on appelle en Inde l'énergie vitale.
Cela va se faire en partie par la respiration, qui fait partie de l'enseignement dans un cours de yoga, mais aussi grâce à de nombreuses postures visant à faire circuler l'énergie...

Le yoga pour accoucher en toute sérénité

Au terme des 9 mois se profile inexorablement la naissance... Une étape qui va être facilitée si le bassin est bien ouvert et les hanches souples. Des séances types portent spécifiquement sur ces objectifs

Enfin, les exercices de respiration permettent de travailler le grand transverse, ce muscle abdominal essentiel dans l'accouchement, lui garantissant une tonicité abdominale suffisante pour "pousser" sans exercer de mauvaises pressions.

Le yoga, c'est bon pour le bébé

C'est bien connu, la pratique apporte cette fameuse sérénité, qui nous fait parfois tant défaut. Pendant la grossesse, le yoga va plus loin et permet de "lâcher prise", à la fois sur les changements importants du corps et de rythme, également. Chaque posture donne l'occasion de se connecter à une sensation de force intérieure que nous procure la grossesse, et de "sentir" son bébé.

Le yoga trimestre par trimestre

Le premier trimestre : On est dans l'apprentissage de ce nouveau corps et la fatigue qui va avec. Le besoin porte davantage sur la détente et le changement de rythme. Le yoga, va permettre d'accompagner ce changement.
 Le deuxième trimestre : C'est le trimestre où vous êtes le plus en forme. Les postures portent sur l'assouplissement et la connexion avec le bébé. Il commence à bouger. Des exercices de respirations, les deux mains sur le ventre, facilitent le contact.
 Le troisième trimestre : Les postures massent le bébé, et redonnent du tonus à la maman qui s'alourdit et se prépare peu à peu à l'accouchement. La seule règle, c'est de s'écouter.

 

Yoga et femme enceinte : un double avantage

Le yoga prénatal peut non seulement aider en phase de grossesse mais aussi c'est une préparation à l'accouchement.

Yoga : idéal pendant la grossesse

Pratiquer le yoga pendant la grossesse va permettre à la mère :

  • d'apprendre à se détendre tout au long de la maternité,
  • de garder ou d'améliorer sa souplesse par des exercices qui sont pratiqués tout en douceur,
  • de garder le contact avec ses sensations, son corps, et avec son enfant,
  • d'apprendre à mieux respirer ce qui l'aidera aussi à préparer l'accouchement, etc.

Le yoga pour bien préparer son accouchement

Tous les exercices pratiqués en douceur ont pour but, au fil des mois :

  • d'aider la maman à lutter contre le stress et les sautes d'humeur possibles aux premiers mois,
  • d'aider la maman à vaincre son appréhension de l'accouchement : plus de sérénité,
  • de combattre sa fatigue, souvent plus importante pendant la grossesse : l'énergie vitale se trouve accrue grâce à la pratique du yoga,
  • de l'habituer à travailler sur le souffle,
  • de se préparer physiquement, par des exercices choisis (exemple : assouplissement du bassin),
  • de combattre les maux les plus courants en cours de grossesse (maux de dos notamment).

Yoga chez la femme enceinte : des points de vigilance

CERTIFICAT MEDICAL OBLIGATOIRE